Wiki Pirates des caraibes
Advertisement
Wiki Pirates des caraibes

Jones chest.png

Le coffre maudit, parfois appelé le coffre du Mort (Dead man's chest en version originale), contient le cœur de Davy Jones. C’est un coffre quasi-indestructible, qui ne peut donc s’ouvrir qu’avec la clé que Jones garde toujours sur lui.

Histoire

Après s’être arraché le cœur, Davy Jones l’a enfermé dans le coffre, qu’il a mis dans un coffre encore plus grand, qu’il a enterré sur l’île des Quatre Vents, à l’abri des yeux du monde.

Des années après, Jack Sparrow arrive sur l’île avec son équipage, et ils parviennent à le déterrer. Il s’ensuit alors un duel à trois entre Jack, William Turner et James Norrington, chacun voulant le coffre pour lui. Mais Pintel et Ragetti s’en mêlent et le volent dans leurs dos, et le ramène à la plage où ils tentent de fuir avec la chaloupe. Norrington le prend et s’enfonce dans l’île, poursuivis par l’équipage du Hollandais Volant. Ils le reprennent et le remonte à bord, où Jones le découvre vide à sa grande fureur.

Cutler Beckett décide de le garder à bord du Hollandais avec le cœur dedans, avec deux canons continuellement pointés dessus, pour s’assurer que Jones lui obéira. Pendant la bataille du maelstrom de Calypso, le coffre passe de mains en mains, dans celles de Jack, puis de Jones, puis de Will. Avec la clé, Jack l’ouvre et en ressort le cœur, qu’il fait transpercer par Will. Le coffre est ensuite gardé par Elizabeth Swann, contenant maintenant le cœur de William Turner.

Remarques

  • Le nom original du coffre de Davy Jones (Dead man's chest) fait référence au titre original de Pirates des Caraïbes : Le secret du coffre maudit (Pirates of the Caribbean : Dead man's chest) réalisé par Gore Verbinski en 2006.
    • C'est aussi un jeu de mots car "chest " signifie en anglais "coffre" ou "poitrine" faisant allusion au fait que le cœur de Davy Jones soit dans le coffre et non dans sa poitrine.
    • Dead man's chest est aussi le titre original de la chanson Quinze marins chantée par Joshamee Gibbs au début du second film. Elle est à l'origine issue du roman L'île au trésor (1883) de Robert Louis Stevenson.
Advertisement